La question de l’individuation à l’ère ou l’on entretien des rapports grammatisés avec les technologies relationnelle et que ces quesitons appartiennent au moins au champ esthétique les réponses dans le champ artistique?  D’abord, est-elle possible?

Non > Par l’absurde on démontrera que c’est faux: en quoi des relations avec des techniques de type relationnelles font exception au propre de l’homme? (prométheisme)
C’est une réponse réactionnaire et rétrograde de penser qu’il ne peut y avoir individuation avec de nouvelles technologies. De plus, avec des exemples simples, on peut démontrer que les rapports grammatisés sont générateur de formes et d’expériences nouvelles; Or si il y a expérience, elle se place dans le champ de la receptin indivuduelle, elle est de l’ordre de l’appréciation, du gout, de l’esthétique. De plus, elles mdifient notre rapport au monde, collectivement; des exemples d’applications concrètes.

OUi > il faudra démontrer alors quelles sont les conditions de l’individuation et quels objets conceptuels qu’elle convoque. Pour s’indivuduer (définir individuation…) il faut se déphaser, il est question d’expérience indivuduelle, de déphasage, de progression psychique; Cette expérience, dans le champ de la sensation et du sentiment appartiennent au champ esthétique. L’expérience amène la question des formes inivuduelle (psychiques/esthétique) et collectives (artistique/imaginaire/aussi esthétique) Ce déphasage est conditionné par les techniques qui modifie la nature de la genèse perpetuelle; de façon générale, il y a indivudaiton avec l’arrivée de nouvelle techniques, mais c’est seulement une relation intime qui acte le déphasage; il y a un décalage entre l’invention d’internet et son utilisation par les masses. Pour qu’il y est individation il faut qu’il est relation intime avec la technique, éprouvé par un sentiment esthétique sous-jacent; Cette relation acte la transformation isomorphe (déplacement) des objets techniques dans le champ de la culture (objets permettant l’indivuation collective); On sait que cette relation est de nature isomorphe, on connait les points d’entrée et de sortie, mais on ne n’explicite pas le nom de cette opération; cette opération de translation et celui de la fonction de l’art, soucieux des questions de la techniques, et pls précisement , ceux des nouveaux médias.

>Il faut définir la notion d’individuation et pourquoi elle est importante.
>Il faut démontrer la similitude individuation/expérience
> Il faut prouver que cela se place (au moins en partie) dans le champ esthétique et technique.
> Il faut démontrer qu’entre esthétique et technique il y a une relation intime d’emblée.
> Il faut montrer la nécessité de l’art numérique, à fonction didactique, dans l’opération de déplacement des objets techniques dans le champ esthétique. Ces opérations sont domaines du champ artistique qui cnsiste à combiner et à produire du sens (technique et eshtétique).
> Le point de convergence de ces champs est la notion de forme, auto-signifiante;
>Définir une notion d’art plus englobante avec la systémique.
>La notion de simulation modèle dans le champ artistique